Qui de moi ou de l’algorithme filtre les posts de mes amis Facebook ?

L’algorithme de Facebook sélectionne-t-il, pour notre fil d’actualité, des posts qui nous confortent dans ce que nous pensons déjà ?

C’est ce que plusieurs chercheurs dénoncent depuis quelques années. Ils s’inquiètent de la personnalisation du Web et du rôle de filtre des algorithmes qui, en présentant des contenus toujours similaires à ceux que nous aimons déjà, favorisent une homogénéité nuisible à la vie publique.

Pour désigner le phénomène, l’activiste américain Eli Pariser a créé le terme de « bulle de filtres » (« filter bubble »), après avoir remarqué que « news feed » affichait de moins en moins d’articles postés par ses contacts conservateurs : « Ce qui se passait, c’est que Facebook observait les liens sur lesquels je cliquais, et avait remarqué que je cliquais plus sur les liens de mes amis libéraux que sur les liens de mes amis conservateurs. Et donc, sans me demander mon avis, ils avaient tout simplement supprimé ces derniers. »

Mais une étude, publiée jeudi dans le magazine Science, vient remettre en question cette théorie.