Regarder par-dessus son épaule

Nous sommes tous plus ou moins conscients que nos activités sont suivies à la trace sur internet, et que ce pistage est encore plus serré avec un téléphone intelligent qui signale notre position géographique. Si l’on se sent un peu dépassé par la complexité et l’opacité de ces mécanismes, on se rassure en se disant que tout cela reste anonyme. Mais est-ce vraiment inoffensif ?

Quand l’espion se trouve dans votre poche

Pour son quatrième épisode, la série Traque interdite se tourne vers le téléphone intelligent. Savoir ce qui arrive derrière notre petit appareil est d’intérêt public selon Mélanye Boissonnault. Saviez-vous que vos applications, la batterie de votre téléphone ou encore votre lampe de poche, utilisent votre UDID, l’identifiant universel unique attribué chaque appareil mobile lors de sa fabrication, pour ensuite partager vos données ?

Facebook en sait plus sur vous que vous pensez

Le troisième épisode du webdocumentaire Traque interdite est consacré aux traces que nous laissons derrière nous lorsque nous sommes sur Facebook. « Quelques « J’aime » sur Facebook n’en disent pas beaucoup sur vous, n’est-ce pas? Faux », nous dit la présentation de l’épisode intitulé Paye ton « J’aime ». C’est le sujet de discussion de ce segment exclusif sur le web de notre émission.

Être ou ne pas être… numérique

Deux nouveaux projets interactifs coproduits par l’ONF fouillent notre vie numérique. Le documentaire In Limbo cogne aux portes de l’éternité, car la mémoire numérique peut, en théorie, nous rendre immortels. Veut-on pour autant vendre notre âme au diable numérique? demande la série web Traque interdite. Des sociétés font, en effet, des milliards en jouant avec notre vie privée. Être ou ne pas être numérique, là est la question.

Cliquez, vous êtes espionnés

Il est temps d’en savoir autant sur Internet qu’Internet sait sur vous. » L’ambition de Traque interdite, série documentaire interactive proposée par l’ONF sur le Web depuis quelques jours, est de nous éclairer sur le tracking et l’économie du Web, à l’ère des données. Les sept épisodes de sept minutes sont distillés tous les quinze jours sur le site Traqueinterdite.ca (les deux premiers sont en ligne). Pour savoir qui profite de ces données générées au quotidien par nos navigations sur Internet, le réalisateur canadien Brett Gaylor reproduit, dans le premier épisode, une routine matinale, en utilisant nos propres liens sur les réseaux sociaux ou sites d’information. L’expérience, interactive et ludique, permet d’expliquer les principes du tracking par les annonceurs et les grandes entreprises du Web.

Nos traces laissées sur le web

Lancé récemment, le webdocumentaire Traque interdite fait déjà beaucoup réagir. Produit entre autres par l’Office national du film, il offre à l’internaute de voir ce qu’on lui cache généralement, soit les traces qu’il laisse lorsqu’il navigue. Dans sa chronique « Sous le net » au Téléjournal, Matthieu Dugal explique comment nous sommes constamment épiés sur Internet.